deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Le Charbon

Communiqué de presse, 7 Mai 2013
Coordination contre les méfaits de BAYER (Allemagne)

Les importations de charbon allemandes

L’industrie allemande importe 80% de son charbon de l’étranger. Pourtant, le commerce international du charbon se déroule largement hors de la vue du public. Dans le débat sur « la transition énergétique » en Allemagne, on pose fort peu de questions sur les conditions de travail dans l’industrie minière du charbon et sur son coût écologique.

La firme BAYER importe elle aussi de grandes quantités de charbon, par exemple en Colombie, Russie et Chine. Jusqu’ici, BAYER n’a pas fourni la répartition exacte des provenances. La filiale de BAYER, Currenta, est même membre de l’Association allemande des importateurs de charbon.

La combustion du charbon contribue largement aux fortes émissions de gaz à effet de serre de BAYER, qui se montent à plus de 8 millions de tonnes de CO2 par an.

À elle seule, la Colombie a expédié par bateau environ 10,5 millions de tonnes de charbon pour l’année 2012. En 10 ans, les mines ont envahi près de cinq millions d’hectares dans ce pays d’Amérique latine. Les conditions de travail dans les mines colombiennes sont épouvantables et le risque d’accident élevé. Les statistiques officielles estiment à 500 environ le nombre des décès causés par des coups de grisou entre 2004 et 2010. Beaucoup de mineurs souffrent de silicose et autres maladies professionnelles.

Les compagnies minières essaient par tous les moyens d’empêcher la création de syndicats. Des organisations paramilitaires ont été maintes fois employées pour contre les travailleurs. Plusieurs syndicalistes ont été assassinés. Ni les mineurs ni la population locale bénéficient des gains considérables retirés des exportations. Des milliers de Colombiens ont perdu leurs moyens d’existence. Ce sont avant tout les intérêts de la population indigène et des petits paysans qui sont trahis. Même Manuel Rodríguez, ancien Ministre de l’Environnement, regrette que son pays « se prostitue en appliquant des réglementations écologiques et sociales insuffisantees. »

Selon Philipp Mimkes, de la Coalition contre les méfaits de BAYER: « En important du charbon extrait dans des pays qui appliquent des normes écologiques et sociales insuffisantes, BAYER porte une responsabilité pour les problèmes sérieux qui s’y déroulent. »

voyez aussi: Bayer se moque de la protection du climat et rejette les émissions sur ses fournisseurs.