deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Bayer´s Tonic
Bon Appetit

Communiqué de presse du 4 Mars 2013
Coordination contre les méfaits de BAYER

Un fortifiant inefficace

Le « Bayer’s Tonic » est toujours en vente en Inde

Des achats-test de la Coordination contre les méfaits de Bayer (CBG) en Inde confirment que BAYER continue à y commercialiser le fortifiant contesté Bayer’s Tonic. Cette préparation en vente libre contient un mélange d’extrait de foie, de levure de bière, de sucre ainsi que 10% d’alcool et les médecins l’estiment totalement inefficace.

Selon Jan Pehrke, du Comité directeur de la CBG, « un médicament cher et inutile comme le Bayer’s Tonic n’est pas bon pour la santé - au contraire. Ce produit allemand de qualité - prétend-on - sert uniquement à faire dépenser de l’argent aux Indiens et Indiennes. Une fois de plus, nous avons la preuve que l’industrie ne recule même pas devant la vente de produits pharmaceutiques de camelote! ». Pehrke s’en prend tout particulièrement au slogan publicitaire lénifiant « Bon Appétit » (voir photo).

En Inde, le Bayer’s Tonic a été présenté des années durant par les publicitaires comme un fortifiant particulièrement recommandé aux enfants, en dépit de sa teneur élevée en alcool. Bayer n’a pas tenu sa promesse de commercialiser cette préparation sous forme non alcoolisée. Suite aux protestations d’associations pour la santé publique, l’emballage porte désormais- en petits caractères - la mention « Not for Paediatric Use (non adapté à l’usage pédiatrique) ».

En raison de campagnes publicitaires s’étendant sur des années de nombreux pharmaciens indiens continuent cependant à conseiller ce fortifiant aux enfants. « À Bangalore un pharmacien nous l’a recommandé alors que nous avions demandé si nous pouvions le donner aussi à nos enfants. C’est inadmissible», dit le Dr Christiane Fischer de la Campagne pharmaceutique BUKO. En outre la mise en garde n’est pas accessible à des patients analphabètes. Le danger de cirrhose est particulièrement élevé chez les enfants sous-alimentés en cas de prise régulière.

Dans les pays du Sud, il est fréquent que les gens n’aient pas les moyens de consulter un médecin. Les géants de l’industrie pharmaceutique en ont pris note et proposent des médicaments possédant un spectre large et vague. Séduits par la publicité, les parents se procurent ce médicament cher, au lieu de traiter correctement le problème et d’acheter des fruits et des légumes. Pour le prix d’une bouteille de Bayer´s Tonic (83,65 roupies , soit 1,20 euro), une famille indienne peut se payer suffisamment d’aliments sains pour se nourrir une journée entière .