deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Nemacur

Communiqué de presse du 14 décembre 2010
Coordination contre les méfaits de BAYER

BAYER brade de très anciens pesticides

Selon l’OMS, extrêmement dangereux / Responsable du syndrome de l’huile toxique en Espagne ? / « Il faut arrêter complètement la fabrication !»

La firme Bayer a déclaré lundi qu’elle vendait deux très anciens pesticides, le Nemacur (molécule active: Fenamiphos) et le Mocap (Ethoprophos) à la firme états-unienne Amvac Chemical Corp. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) place ces pesticides en classe I (extrêmement dangereux). En France ils sont interdits depuis longtemps. Les intrants chimiques agricoles font partie des organophosphates et sont responsables d’un grand nombre d’intoxications.

La Coordination contre les méfaits de Bayer (CBG) réclame depuis les années 80 l’arrêt de la fabrication de ces deux pesticides et celui de la vente de tous les pesticides de classe I. Selon Philipp Mimkes, du Conseil d’administration de CBG, « l’emploi du Nemacur et du Mocap représente un danger pour la santé et l’environnement et ne peut donc se justifier en aucun cas. Bayer aurait dû arrêter depuis longtemps de les fabriquer, au lieu de brader ces pesticides vieux comme Mathusalem pour en tirer profit aujourd’hui encore ! » La firme de Leverkusen avait promis vers le milieu des années 90 d’arrêter avant 2000 la fabrication de tous les pesticides de classe I, mais elle n’a pas tenu promesse.

Le Nemacur est utilisé par exemple dans la culture des bananes et sa molécule active a provoqué des intoxications aux Philippines et au Costa-Rica. En outre il est vraisemblablement l’une des causes du « syndrome de l’huile toxique », qui en 1981 a entraîné la mort de 350 personnes au moins et de graves atteintes à la santé de milliers de gens en Espagne.

Les organophosphates ont été mis au point par Bayer dans les années 30. D’abord employés comme gaz toxiques (sarin, tabun), ils ont été commercialisés, après la guerre, comme pesticides (E 605, Folidol, Fenthion). Selon l’OMS, le nombre d’intoxications annuelles par pesticides se situe dans une fourchette allant de 3 à 25 millions, dont 99% dans les pays du Sud.

Selon Axel Köhler-Schnura, de la Coordination contre les méfaits de Bayer, « la fabrication du Nemacur et du Mocap doit être définitivement stoppée! Chez Bayer ou qui que ce soit d’autre. » La firme Bayer avait dû avouer, face aux nombreux cas d’intoxication, que « dans quelques pays du Tiers Monde l’emploi correct des produits phytosanitaires n’est pas toujours garanti ».

En savoir plus :
· Syndrome de l’huile toxique en Espagne
· Mocap: Incendie mortel dans une usine de pesticides de BAYER
· Il faut retirer du marché les plus dangereux des pesticides produits par Bayer !
· Aux Philippines: 79 enfants intoxiqués par le pesticide Mocap