deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Riz GM

Communiqué de presse du 16 Décembre 2009
Coordination contre les méfaits de BAYER

Riz GM: BAYER condamné à payer des dommages-intérêts

2 millions de dédommagement / « Nous demandons à l'UE de n'accorder aucune autorisation d'importation à ce riz »

La Cour fédérale de Saint Louis (Missouri) a accordé près de deux millions de dollars de dédommagement à deux agriculteurs dont la récolte de riz avait été contaminée par des variétés génétiquement modifiées de la société BAYER CropScience. Cette procédure est considérée comme un ballon d'essai par environ 3000 cultivateurs de riz des états du Missouri, Alabama, Arkansas, Texas et Mississipi qui ont été confronté au même problème.

Selon Johnny Hunter, l'un des deux plaignants: « C'est un grand succès pour les agriculteurs américains, qui ont été les victimes de la contamination par Liberty Link. J'espère, que grâce à ce jugement la société BAYER sera contrainte de mettre fin à ses essais irresponsables ». Les jurés ont considéré que BAYER avait fait preuve de négligence, ce qui les a conduits à répondre positivement aux demandes de dédommagement de Hunter. Pour Adam Levitt, l'un des avocats des plaignants, BAYER risque de payer plusieurs centaines de millions de dollars. Le prochain procès est prévu en janvier prochain.

En 2006, le riz long OGM Liberty Link 601, qui résiste au glufosinate, un herbicide hautement toxique, était apparu sur le marché, bien qu'une autorisation d'exploitation n'ait encore été accordée nulle part dans le monde. 30% de la récolte étatsunienne étant contaminés, l'UE et le Japon stoppèrent toutes les importations de riz en provenance des USA. Selon une étude de Greenpeace, les agriculteurs eurent à faire face à des pertes d'1,2 milliards. C’est suite à des essais de plein champ effectués par BAYER et la Louisiana State University il y a quelques années, que des croisements aux conséquences fatales ont eu lieu.

Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de BAYER (CBG) déclare: « Nous saluons la décision du tribunal de St Louis et demandons à BAYER de dédommager immédiatement tous les agriculteurs victimes de la contamination par le riz Liberty Link. D'autre part, nous demandons à l'UE de n'accorder aucune autorisation d'importation à ce riz, car elle doit prendre en compte les risques écologiques et sociaux dans les pays où ce riz est susceptible d'être cultivé. » La culture de riz GM mène immanquablement à une contamination et à la disparition des variétés de riz traditionnelles, ce qui va de pair avec une augmentation des nuisibles et une utilisation accrue de pesticides dangereux.

Dès 2003, le groupe BAYER a demandé à l’UE d’autoriser l’importation pour la variété Liberty Link 62. Cette demande a été plusieurs fois rejetée par le conseil des ministres, mais elle est toujours d'actualité car elle n'a jamais été retirée. Traduction: Edith Meyer

Informations complémentaires:
· GM Rice Contamination: $2 million verdict against Bayer CropScience
· L'Union européenne doit refuser l'importation de riz OGM
· Il faut retirer le glufosinate du marché !
· Greenpeace dénonce les risques du riz génétiquement modifié LL62 de Bayer