deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
La mort des abeilles

Communiqué de presse du 14 août 2008
Coordination contre les méfaits de BAYER

Mort des abeilles : Plainte contre le président du directoire de la Société Bayer

« Les risques liés aux pesticides sont connus depuis longtemps» / Nous faisons cause commune avec les apiculteurs concernés

La Coordination contre les méfaits de Bayer (CBG) a porté plainte aujourd’hui auprès du Parquet contre le président du directoire de la Société Bayer, Werner Wenning. L’association reproche à la firme d’avoir commercialisé pendant plusieurs années des pesticides dangereux et pris ainsi le risque de dévaster les populations d’abeilles dans le monde entier. La CBG a porté plainte conjointement avec les apiculteurs d’Allemagne du Sud dont les abeilles ont été victimes au printemps d’un empoisonnement par le pesticide Poncho.

La mise sur le marché des pesticides Gaucho (principe actif : imidaclopride) et Poncho (principe actif clothianidine) coïncide avec la mort en masse des abeilles, entre autres en Italie, France, Autriche, Angleterre et Slovénie ainsi qu’aux USA. Rien qu’en France 90 milliards d’abeilles ont péri en dix ans et la production de miel a chuté de 60%.

Harro Schultze, l’avocat de la CBG, déclare : « En France la vente du Gaucho et du Poncho est interdite depuis longtemps. Il est urgent que le Parquet fasse la lumière sur les actions entreprises par la firme Bayer pour empêcher l’interdiction qui la menaçait en Allemagne. Il semblerait que les études présentées par Bayer aux organismes compétents tendaient à minimiser autant que possible la dangerosité des pesticides pour les populations d’abeilles ainsi que la quantité de résidus de pesticides présents dans les plantes traitées. » En raison du risque encouru par les abeilles le gouvernement français avait interdit dès 1999 l’utilisation d’imidaclopride pour le traitement des semences de tournesol. L’autorisation d’utilisation pour le maïs a été retirée en 2004. Le produit de remplacement, la clothianidine, n’a pas obtenu non plus d’autorisation en France.

Selon Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de Bayer « le Président du Directoire est personnellement coresponsable de la mort des abeilles à l’échelon mondial, puisque les dangers liés aux principes actifs des pesticides sont connus depuis dix ans. Si l’on n’interdit pas la vente du Gaucho et du Poncho, les abeilles continueront à mourir. » . L’imidaclopride et la clothianidine sont des produits-phares de Bayer, qui représentent des chiffres d’affaires annuels de presque 800 millions d’euros. « Ces chiffres considérables expliquent l’énergie avec laquelle l’entreprise lutte contre les interdictions en dépit des graves dommages infligés à l’environnement » poursuit Mimkes.

//La procédure est engagée auprès du Parquet de Freiburg , n° de dossier : 520 Js 1649/08//

Informations complémentaires:
=> Imidaclopride et Clothianidine interdits en Allemagne
=> L'insecticide Poncho reçoit un avis défavorable