deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Etats-Unis

Communiqué de presse du 4 Mars 2005
Coordination contre les méfaits de Bayer

A l'usine Lanxess d'Addyston aux Etats-Unis, les riverains protestent contre les accidents et la pollution

Les organisations de protection de l'environnement états-uniennes protestent contre les émissions de l'usine chimique d'Addyston dans l'état de l'Ohio. On a compté 63 accidents liés à des produits chimiques toxiques durant les neuf dernières années et même quand elle fonctionne dans des "conditions normales", cette usine de plastique émet de grandes quantités (700 tonnes par an) de dioxyde de soufre, de monoxyde de carbone et de poussière fine. Elle a été reprise en 1996 par Bayer Corporation, et lorsque que Bayer s'est débarrassé de son secteur chimie l'automne dernier, elle est passée aux mains de Lanxess S.A.

C'est à Addyston que les protestions ont connu leur paroxysme, lorsqu'en décembre dernier, Lanxess a été obligé de reconnaître, qu'une demie tonne d'acrylnitril s'était échappée à la suite d'un accident survenu en octobre . A ce moment précis des milliers de personnes participaient à la fête foraine toute proche, cependant la population n'a été informée que plusieurs semaines plus tard. L'acrylnitril est cancérigène et peut porter atteinte aux fonctions respiratoires et nerveuses. En décembre, lors d'un nouvel accident, ce sont cette fois 350 kg de produits chimiques qui se sont échappés. Mais pas plus que les dernières fois, cet accident n'a décidé les autorités à faire une étude de grande échelle sur la santé de la population.

Ruth Breech du comité Ohio Citizen Action, organisation de protection de l'environnement comptant plus de 100 000 adhérents: "L'usine est toute proche d'un jardin d'enfants et d'une école primaire. Durant les six derniers mois seulement, il y a eu 16 accidents dont neuf liés à un rejet de produits chimiques". Breech exige que la firme, à laquelle les membres de son organisation ont envoyé 11 000 lettres réclamant que soit mis fin à la pollution de l'air et de l'eau, arrête de contaminer les environs et qu'elle améliore sa politique de communication avec ses voisins. L' EPA, administration états-unienne chargée de la protection de l'environnement, a pour sa part décidé de faire une enquête.

Selon Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de Bayer: "Le mépris de la santé et de l'environnement au profit des bénéfices d'un groupe fait partie de la politique de Bayer et de Lanxess. Les mesures d'économie annoncées récemment ne rendront probablement que plus précaire la sécurité dans les usines Lanxess. La production de produits aussi dangereux que l'acrylnitril et le phosgène n'a rien à faire à proximité de zones habitées. La Coordination contre les dangers de Bayer demande que soit mis fin à la chimie du chlore. Cette association détient des documents d'archives faisant état d'une multitude d'accidents et de quasi catastrophes dans l'entreprise Bayer durant les 25 dernières années.

Ruth Breech, Ohio Citizen Action: rbreech@ohiocitizen.org, www.ohiocitizen.org
Philipp Mimkes, Coordination contre les méfaits de Bayer, CBGnetwork@aol.com