deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Système hormonal

Communiqué de presse de la Coordination contre les méfaits de BAYER du 3 novembre 2003

Des biberons contiennent des substances agissant sur le système hormonal

La revue allemande Öko-Test a trouvé un produit toxique de BAYER dans la nourriture des nourrissons

Des analyses effectuées par la revue allemande de consommateurs "Öko-Test" ont fait apparaître des quantités inquiétantes de bisphénol A dans des biberons de matière plastique. Les résultats des recherches publiées dans le dernier exemplaire de la revue montrent, que suivant le mode de préparation du biberons, jusqu'à 150 µg/l peuvent passer dans la nourriture pour bébé. Le bisphénol agit sur le corps humain comme les oestrogènes. Il peut avoir une influence sur les nourrissons, dont le système hormonal n'est pas encore parvenu à maturité. Infertilité, malformations et maturité sexuelle précose peuvent en être des conséquences.

Pour Jürgen Rochlitz, chimiste et membre du conseil consultatif de la Coordination contre les méfaits de Bayer: "Le bisphénol A et d'autres substances agissant sur le système hormonal n'ont absolument pas leur place dans des produits d'usage courant." Le bisphénol ne se trouve pas seulement dans les biberons mais également dans le revêtement intérieur des boîtes de conserves, dans les emballages alimentaires et les bouteilles de lait en plastique. L'institut allemand de l'environnement (Umweltbundesamt) réclame depuis de nombreuses années, que l'on renonce à utiliser du bisphénol A dans tous les domaines à risque, mais n'a pas gain de cause face aux intérêts de l'industrie.

La consommation annuelle de BPA est de 640 000 tonnes. A l'échelle mondiale, son fabricant le plus important est l'entreprise BAYER, qui a elle seule en produit environ 300 000 tonnes dans ses usines de Uerdingen et d'Anvers. Il y a peu, BAYER a ouvert deux nouvelles usines de BPA en Thaïlande et en Chine.

Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de BAYER: "Il y a des décennies que l'on connaît l'effet du bisphénol sur le système hormonal, et malgré tout la multinationale BAYER s'obstine à minimiser les risques et œuvre pour que l'emploi de BPA ne soit pas interdit dans des domaines où il constitue un risque. Nous exigeons une interdiction immédiate de ce poison hormonal dans tous les produits qui sont en contact avec des aliments." Mimkes conseille d'utiliser des biberons en verre. Au Japon, le ministère de la santé a fortement restreint l'utilisation de bisphénol dans les biberons.

Extrait de l'article d'Öko-Test:

Une substance agissant sur le système hormonal a d'autant moins sa place dans des produits destinés aux enfants, qu'elle est soluble dans la nourriture. C'est la raison qui avait poussé Öko-Test à rechercher le bisphénol dans les biberons. Nous en avons trouvé également dans les tasses à xxx/pour bébés. (...)

Les biberons sont fabriqués en polycarbonate qui, lorsqu'il est chauffé, peut se désintégrer. C'est ce qui fait que du bisphénol A se forme régulièrement - même après un usage prolongé, il n'est pas éliminé au contraire, sa quantité peut augmenter.

C'est la note "insuffisant" que nous avons donnée à la préparation en micro-ondes. Si un nourrisson boit quotidiennement le bisphénol qui se libère et passe dans le lait, on dépasse la quantité considérée jusqu'à maintenant comme inoffensive. Trois types de préparations ont obtenu la note "insuffisant":

Lorsque le biberon est rempli d'un liquide chaud immédiatement après la stérilisation, de petites quantités de bisphénol A se libèrent. On prend le même risque lorsque le biberon est rayé. Et de petites quantités passent également dans le liquide lorsqu'on rempli d'une boisson chaude un biberon qui se trouvait au micro-ondes (...)

Si, après la stérilisation, on chauffe l'eau au micro-ondes, une quantité plus importante de poison hormonal se libère: jusqu'à 114 µg/l lorsqu'on réchauffe après la stérilisation, jusqu'à 88 µg/l lors du deuxième passage au micro-ondes. Lors du troisième passage, les valeurs allèrent jusqu'à 157 µg/l. Ces quantités extrêmement élevées se libèrent, lorsqu'on fait bouillir l'eau au micro-ondes. Mais même à des températures inférieures, on trouve jusqu'à 67 µg/l. Lorsqu' un biberon se trouvait déjà au micro-ondes, on court le risque de voir se libérer du bisphénol A la fois suivante également, si l'on se contente de remplir le biberon de liquide chaud: les scientifiques ont fait apparaître des valeurs de 2,5 µg/l.

Les études concernant ce problème sont loin d'être terminées - mais d'autres pays ont déjà régi aux dangers potentiels des biberons en polycarbonate. Au Japon, suite à une décision de ministère de la santé, on renonce presque totalement à ce type de biberons; l'industrie utilise d'autres types de matières plastiques.