deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Intoxications mortelles

Communiqué de presse du 15 Juillet 2004
Coordination contre les méfaits de Bayer

Inde: Intoxications mortelles dues aux pesticides BAYER dans la culture du coton

Substances interdites en Europe / le groupe BAYER domine le marché indien

Dans le bassin cotonnier du sud de l'Inde on observe un nombre important d'intoxications dues à des pesticides de la firme BAYER. Les travailleurs agricoles n'étant pas informés des risques liés à l'utilisation des agrotoxiques et n'ayant pas accès à des tenues de protection, des intoxications mortelles se produisent quotidiennement. Rien qu'à l'hôpital de Warangal (le chef-lieu), on doit traiter jusqu'à un millier de cas par mois.

BAYER est le plus gros producteur présent sur le marché indien des pesticides. De grosses quantités d'agrotoxiques dont l'utilisation en Europe est désormais interdite, par exemple Monocrotophos, sont produites pour le groupe par des entreprises sous-traitantes, en particulier dans le bassin industriel de Vapi. En l'absence de normes de sécurité, les accidents y sont monnaie courante. Les nappes phréatiques de régions entières sont polluées par des agrotoxiques, au point que les habitants doivent avoir recours à des camions-citernes pour s'approvisionner, ce qui absorbe une grande partie de leurs revenus.

Les pesticides distribués par BAYER s'infiltrent également par le biais du coton dans l'industrie textile. Les travailleuses employées dans cette branche inhalent ces substances toxiques en grosses quantités. À Tripur, un lieu de production de textile, l'espérance de vie moyenne ne dépasse pas 35 ans.

"BAYER doit assumer ses responsabilités et informer les travailleurs agricoles indiens des dangers des pesticides. Les pesticides classifiés par l'ONU dans la catégorie de danger I doivent être retirés immédiatement du marché, sinon il y aura de plus en plus de morts", dit Markus Saxinger de la Coordination contre les méfaits de BAYER (Coordination gegen BAYER-Gefahren).

Le groupe BAYER est le deuxième producteur mondial de pesticides. En 1995, l'entreprise avait annoncé qu'elle retirerait sous 5 ans de sa gamme les substances portant une classification de danger maximal. Mais à ce jour cette promesse n'a pas été suivie d'effet. En outre il faut cesser rapîdement tout recours notamment à des pesticides dangereux tels que Monocrotophos, comme l'exige PAN Germany (Pestizid Aktions Netzwerk). De plus, PAN souligne que le ministère allemand de la consommation considère également Monocrotophos comme un danger immédiat pour les paysans dans les pays en voie de développement.

La "ceinture cotonnière" de l'Andrha Pradesh est le "No. 1 mondial" pour l'utilisation d'agrotoxiques. On y observe de plus en plus des malformations chez les nouveaux-nés et une augmentation du taux de cancers. En raison des phénomènes de résistance aux pesticides, les quantités de produit utilisées sont de plus en plus importantes. Dans la seule région de l'Andrha Pradesh le surendettement a poussé l'année dernière 700 paysans au suicide.