deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Comco Suisse

Commission de la concurrence, 27.06.2006

Pfizer, Bayer et Eli Lilly: La Comco ouvre une enquête sur les prix recommandés de trois médicaments "hors-liste"

Le prix des médicaments qui ne sont pas couverts par l'assurance-maladie obligatoire n'est pas fixé par l'Etat. Malgré tout, les entreprises pharmaceutiques émettent des recommandations de prix de vente au public. La Commission de la concurrence (Comco) a ouvert le 26 juin 2006 une enquête concernant la formation des prix de trois médicaments "hors-liste".

L'enquête préalable du Secrétariat de la Comco est arrivée à la conclusion que la plupart des fabricants publient des recommandations de prix pour leurs médicaments non remboursés par les caisses-maladie (environ 4'000 médicaments dits "hors-liste"). Ces recommandations de prix sont publiées via le site Internet du fabricant en question ou par l'entreprise e-mediat AG. Comme la grande majorité des pharmacies interrogées appliquent ces recommandations, les prix finaux pour les consommateurs sont pratiquement partout identiques. Ces éléments pourraient constituer une affectation notable de la concurrence efficace, voire conduire à sa suppression.

Etant donné que les prix recommandés pour trois médicaments utilisés contre les troubles érectiles (Viagra, Levitra et Cialis) sont non seulement appliqués dans une large mesure mais également très proches les uns des autres, l'enquête a été ouverte contre ses fabricants, à savoir Pfizer AG, Bayer AG et Eli Lilly SA.

Sont aussi concernés par cette enquête, les pharmaciens, les médecins dispensants, les grossistes et l'entreprise e-mediat AG. L'ouverture d'autres enquêtes concernant de telles recommandations de prix reste réservée.

27 juin 2006 - 11:06

Enquête sur les prix de médicaments contre les troubles érectiles

Berne (AP) La Commission de la concurrence (Comco) a ouvert une enquête sur les prix recommandés pour trois médicaments contre les troubles érectiles, soit Viagra, Levitra et Cialis. Elle a précisé mardi que l'enquête avait été ouverte contre les fabricants de ces médicaments, à savoir Pfizer AG, Bayer AG et Eli Lilly SA.
Sont aussi concernés par cette enquête les pharmaciens, les médecins dispensants, les grossistes et l'entreprise e-mediat AG.
La Comco rappelle que les médicaments en question ne sont pas couverts par l'assurance-maladie obligatoire et que leur prix n'est pas fixé par l'Etat. Malgré tout, les entreprises pharmaceutiques émettent des recommandations de prix de vente au public.
L'enquête préalable du Secrétariat de la Comco est arrivée à la conclusion que la plupart des fabricants publient des recommandations de prix pour leurs médicaments non remboursés par les caisses-maladie (environ 4.000 médicaments dits «hors-liste»). Ces recomnmandations de prix sont publiées via le site Internet du fabricant ou par l'entreprise e-mediat AG. Comme la grande majorité des pharmacies interrogées appliquent ces recommandations, les prix finaux pour les consommateurs sont pratiquement partout identiques.
Ces éléments pourraient constituer une affectation notable de la concurrence efficace, voire conduire à sa suppression, estime la Comco. D'où sa décision d'ouvrir une enquête. AP