deutsch
english
francais
italiano
espanol
Photo
Davos

13/01/2006

Shell, Bayer, Nestlé : LES DEUXIEMES "PUBLIC EYE AWARDS" SERONT REMIS LE 25 JANVIER PROCHAIN

Pour la deuxième année consécutive, les ONG la Déclaration de Berne (DB) et Pro Natura remettront les Public Eye Awards aux entreprises multinationales distinguées pour des comportements particulièrement irresponsables.

Depuis 1971, les membres du Forum économique mondiale (WEF), constitués des représentants des 1000 plus grandes entreprises privées du monde, se réunissent chaque année en Janvier à Davos pour établir un consensus sur les développements économiques et politiques futurs.

Face au refus des adhérents d'ouvrir le dialogue et de faire preuve de plus de transparence demandée par les ONG, un collectif de dix ONG internationales organisa pour la première fois en 1999 une conférence indépendante publique au même endroit et en même temps que le WEF, intitulé " Public Eye on Davos ". Cette manifestation a pour but de suivre les activités du Forum de manière critique et d'opposer aux comportements estimés néolibérales de ses membres des alternatives économiques respectueuses des droits sociaux et de l'environnement.

Pour la deuxième année consécutive le " Public Eye on Davos ", coordonné par la Déclaration de Berne et Pro Natura distribuera des distinctions aux entreprises qui font preuve d'irresponsabilité sociale ou environnementale. Les prix symboliques que nous attribuons doivent rappeler aux membres du WEF et aux autres multinationales, que la société civile les tient à l'œil. Aujourd'hui, le mépris des droits humains et du droit du travail est aussi peu toléré que les atteintes à l'environnement et que l'optimisation fiscale, a déclaré Olivier Classen de la Déclaration de Berne.

Pour Sonja Ribi de Pro Natura, il est clair que les sociétés transnationales doivent être soumises à des règles internationales contraignantes qui les rendent juridiquement responsables, les obligent à rendre des comptes et le cas échéant les sanctionnent.

En 2005, plus de vingt entreprises suisses et étrangères avaient été sélectionnées par des ONG du monde entier. Les organisations internationales porteuses du Public Eye ont désigné quatre lauréats qui, selon elles, sont emblématiques de toutes les entreprises qui se sont démarquées par un comportement particulièrement irresponsable dans les domaines social et écologique et révèlent clairement les impacts négatifs de la mondialisation économique.

Le prix de la catégorie " environnement " a été remis au groupe Shell. L'entreprise n'aurait pas encore respecté sa promesse de mettre un terme aux combustions de gaz au Nigeria, nocives pour l'homme et l'environnement. Le groupe n'aurait pas non plus assaini les nombreuses pollutions pétrolières qu'il a causé depuis 1956 dans le delta du Niger.

Le prix de la catégorie " droits humains " a été attribué à The Dow Chemical Company. L'entreprise refuserait d'assumer sa responsabilité pour la catastrophe chimique de Bhopal en Inde qui coûta la vie à plus de 20.000 habitants.

Le distributeur américain Wal-Mart a remporté le prix de la catégorie " droits des travailleurs " alors que le prix de la catégorie " fiscalité " a été décerné à KPMG. La société d'audit basée à Amsterdam développerait activement des modèles d'économies d'impôts et encouragerait ses clients à des pratiques d'évasion fiscale agressives.

Selon Public Eye, les prix de 2005 ont eu un impact variable en fonction des entreprises concernées. La filiale suisse du groupe KPMG a délocalisé ses conseils fiscaux à une autre filiale. Néanmoins, le groupe Shell a été obligé récemment par un tribunal local de mettre fin à la combustion de gaz à ciel ouvert.

L'automne dernier, les ONG ont à nouveau sélectionné vingt entreprises pour l'édition 2006 des " Public Eye Award ". Cette année sont sélectionnées dans la catégorie fiscalité : Citigroup Inc., Kendris et ZfU - International Business School.
Dans la catégorie " droit social " on retrouve : Coca Cola, Delta & Pine Land (D&PL), FILA, GAP, Nestlé et Walt Disney.
Enfin la catégorie environnement est la plus fournie avec les sociétés Alcoa, Bayer AG, Chevron Corp., Coca Cola, Dalhoff Larsen & Horneman, Gunns Ltd., Karachaganak Petroleum Operating B.V., Tesco plc., Vattenfall Europe et Novartis International associé à Ciby Speciality Chemicals et Syngenta International.
Rendez-vous est fixé le 25 janvier prochain pour la remise des prix. F.LABY

Text of Bayer´s nomination